Aujourd’hui, grâce à la solution OleoZE, l’agriculteur renseigne, pour une culture donnée, ses pratiques agricoles qui permettent à Saipol de calculer les émissions de GES de sa culture en tenant compte de la consommation d’énergie (pétrole, électricité), de la quantité apportée d’intrants, de l’utilisation de pesticides et des pratiques agronomiques de l’exploitation.

En fonction du résultat du calcul des émissions de gaz à effet de serre, l’agriculteur peut être éligible à un bonus GES pour les graines qu’il commercialisera sur la plateforme. Cela veut dire que ces pratiques culturales permettent une réduction des émissions de GES au-delà des valeurs par défaut (dites NUTS 2).

Avez-vous trouvé votre réponse?