La durabilité des biocarburants est une exigence réglementaire décrite dans la directive Energies renouvelables (2009/28/CE) dite RED.

Elle est garantie par l’émission d’une « auto-déclaration » valide côté agriculteur et par un audit de certification de durabilité côté opérateurs de collecte et de transformation.

Ce système de certification vise à garantir que les exigences environnementales et sociétales sont respectées et permet de générer des données chiffrées de GES.

Emis à chaque étape de la filière en commençant par la culture, les GES générés s’additionnent jusqu’au biocarburant final.

Les valeurs NUTS 2 peuvent répondre à cette exigence côté culture mais restent des données moyennées par région et donc non optimisées par rapport à certaines pratiques agricoles réelles beaucoup plus vertueuses.

Plus les économies de GES sont importantes en comparaison avec le carburant diesel fossil, plus le biocarburant qui en résulte est vertueux. Le minimum d’économies de GES requis pour un biocarburant est réglementairement fixé à 50 %, mais la cible d’excellence se situe au-delà de 75 % d’économies de GES.

Avez-vous trouvé votre réponse?